Bon Karma.

Aujourd’hui, j’ai rencontré le Docteur Karma. Mon Docteur Karma.
Karma, c’est un sacré personnage. C’est d’abord celui de Martin Winckler, avant d’être le mien. Un personnage de roman comme on aimerait en croiser, en vrai.
Eh bah voilà, à moi, ça m’est arrivé. J’ai même failli me jeter à nouveau sur le Chœur des Femmes après l’avoir rencontré, « le mien ». Et puis je me suis dit que ça serait ballot parce que Winckler en a déjà tellement bien parlé que je me serais retrouvée un peu bête, sans rien de bien intelligent à ajouter.
« Mon » Karma « à moi », donc, je l’ai connu grâce au Docteur Pudeur. C’est dire si ça avait déjà l’air à mes yeux, d’être quelqu’un de bien.
Je suis arrivée au Centre Hospitalier de Beau Bourg. Ça sentait comme pendant mon internat. Le latex et le savon pour les mains.
J’ai attendu, parmi quelques patientes. Je crois que je devais être la seule à ne pas savoir qui il était, quand il est arrivé.
« Moi, c’est Franz. Tout le monde m’appelle Franz. Tu peux m’appeler Franz. »
La journée peut commencer.
Petit à petit, l’aile des consultations de gynécologie se transforme en le « Service de Médecine de la Femme » de Franz Karma.
Elles s’appellent Annie, Justine et Sylvie. Il les appelle par leur prénom. J’ai l’impression d’être de trop. D’arriver dans une soirée où tous les invités se connaissent déjà. Imperceptiblement, ils m’invitent dans leur discussion, dans leur consultation.
Je les écoute. Je les écoute, et j’ai la trouille. Parce que je sais que, si ça n’est pas avec France, ça sera avec Justine, ou avec Monia. Je vais devoir passer à l’action, parce que je suis là pour ça. Et je n’arrive pas à savoir si ce qui m’effraie le plus est de le décevoir lui, de les décevoir elles, ou de me décevoir moi…
Oui mais. Oui, mais lui ça n’est pas Dieu, c’est mieux que ça. C’est Karma. Le type à côté de qui, non seulement tu aspires à devenir meilleur, mais en plus, tu le deviens. Il a ce truc, qui fait que tu n’es pas ramené à ta propre médiocrité. Ce truc qui suscite chez toi l’envie, et non la jalousie. Ce truc qui fait que, un vendredi soir, j’avais envie que demain soit lundi, et être à JoliVillage.
 .
Karma, le mien, celui de Winckler, ce sont avant tout de bonnes nouvelles.
Je veux dire aux externes et aux internes, aux médecins généralistes et aux gynécologues, que l’hôpital, sa caste, sa hiérarchie ne sont pas notre seul horizon, même entre ses murs. Qu’il existe des médecins comme dans les romans. Comme dans ma tête. Qu’ils existent sur Twitter, sur les blogs, mais aussi dans le service d’à côté. Que notre formation n’a pas forcément à nous formater, à nous déshumaniser, à nous éloigner de nos patientes.
Aux patientes, je veux dire qu’un tel médecin existe. Que je l’ai rencontré. Qu’il y en a d’autres. Que nous, soignants, ne sommes que des vecteurs du soin, que votre prise en charge vous appartient.
Aux femmes, je veux dire merci.
Et à Karma aussi.
Publicités
Cet article, publié dans Médecine, Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Bon Karma.

  1. Beatrix dit :

    Vivement que j’en rencontre un doc comme toi, comme eux!

  2. Ping : Bon Karma. | Jeunes Médecins et M&eacute...

  3. Joel Degat dit :

    Interessant. Mais se rappeler qu’il n’y a pas que les patients d’un coté et les medecins. Souvent sont oubliés les infirmiers et les « petites mains qui ramassent la merde » comme les aides soignant et les agent de service hospitalier. Sans ces deux dernieres categories vos medecins bisounours ne serait riien. Ah oui j’oubliais vous avez cité les castes … donc chacun sa merde.

    • docteurgece dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. C’est d’ailleurs le sens de ma conclusion lorsque je parle de soignants.
      Mais le fait est que la personne que j’ai rencontrée hier était médecin, donc ce post parle d’un médecin. Si il avait été infirmer, ou sage-femme, ou aide-soignant, ou psychologue, ou auxiliaire de vie, ou assistante sociale (et je suis sûre que j’en oublie) j’aurais fait le portrait de cette personne-là.
      Je crois que nous nous sommes mal compris, et j’en suis désolée. Merci de votre lecture et de votre commentaire qui me permet de préciser le pourquoi de ce post.

      • Joel Degat dit :

        Vous n’avez pas vous excuser. J’avais parfaitement compris le sens premier de votre article. Je vous suis sur Twitter et je sais que vous êtes un médecins que l’on aimerait voir un petit peu plus souvent dans les hôpitaux et même ailleurs. Votre dévouement et sans faille. Je me permettait juste ajouter un commentaire pour ceux qui ne vous connaissent pas. Beaucoup de médecin ont une position hégémonique dans leur service. Il me semble important que le grand public et nos politiques sache que le médecin n’est pas tout, Il fait simplement partie de l’équipe soignante. Une chaîne (l’équipe soignant) ne tiens que grâce à son maillon le plus faible …
        Continuez ainsi, j’ai plaisir à vous suivre et à vous lire mais prenez soin de vous. La vie est fragile, tous le monde le comprend intellectuellement mais l’intègre souvent bien trop tard.

      • docteurgece dit :

        Merci pour votre réponse.
        Et OUI, vous avez bien fait, alors, de préciser le rôle de l’équipe soignante, composée de plusieurs joueurs, car en effet le système est assez opaque pour qui n’est pas dans le milieu, et les familles et les patients gagnent à comprendre le fonctionnement de tous ces acteurs de soin.
        Et heu, sinon… je prends soin de moi, hein ! 😉 les épisodes de l’été derniers m’ont permis de comprendre quels choix je voulais faire.

  4. mounblue dit :

    c’est rassurant de voir qu’il y a encore des soignants qui aiment ce qu’il font et qui le font avec passion et un respect profond pour le patient, si seulement on pouvait tous passer en stage avec eux, notre formation en serait vraiment améliorée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s