Deux poings.

Demain c’est la rentrée.
Comme tous les premiers jours d’école, j’ai un peu la boule au ventre. Pour me rassurer un peu, j’ai acheté des stylos neufs et un carnet à spirales. Comme quand j’étais petite.
Demain, le docteur, ce sera moi. Enfin, pas tout à fait le docteur, hein, bien sûr, mais je serai interne en médecine générale.
J’ai choisi la médecine générale parce que, de tous mes stages d’externat, c’est celui qui m’a le plus plu. J’ai passé trois mois chez des médecins généralistes, à leur cabinet, pour découvrir leur façon de travailler et les particularités de cette spécialité.
Evidemment, avec ce stage, ça n’était pas la première fois que j’entendais parler de médecine générale : j’ai pu lire, au cours de mon externat, des récits de médecins généralistes que j’ai connus en suivant le DMG de ma fac sur Twitter : ils relaient les billets qu’ils trouvent les plus intéressants. Ils partagent aussi d’autres informations médicales, des actualités, mais jusqu’à présent, ça ne m’avait pas trop servi. Mais à partir de demain, tout ça va changer.
Demain, ce sont mes choix de stage.
Mon premier semestre est presque terminé. Je suis un peu triste de quitter le service et l’équipe soignante. Il faut dire qu’on a fait du bon boulot ensemble. D’abord parce que les infirmiers, les aides soignants, les ASH sont super cools, mais aussi parce que grâce à nos ateliers et cours en commun pendant nos études, on sait en quoi consiste le travail de l’autre. Et que du coup, on se respecte et surtout, on se comprend. Et que les patients y gagnent. Comme ils ont gagné au changement des blouses depuis la pétition lancée sur internet.
Demain, j’ai cours à la fac.
Je précise à la fac parce que j’ai aussi des cours pas à la fac. Sur internet. Des MOOC. J’ai choisi de faire des statistiques médicales en plus des cours du DMG. Mais pour demain, je dois préparer un RSCA. J’aime bien les RSCA parce que c’est ma façon à moi de progresser dans mon enseignement (j’apprends à chercher l’information. En fait, j’apprends à apprendre…) tout en contribuant à faire connaître la médecine générale aux externes : certains RSCA sont publiés sur le blog de la fac.
Demain, je devrai me lever et me regarder dans le miroir.
Et je devrai continuer à soigner des gens. Et ça ne sera pas facile. Parce qu’aujourd’hui j’ai failli tuer un patient. Je savais bien qu’un jour, moi aussi, j’aurais une expérience à partager sur le site internet anonyme REx (retour d’expérience, ou RMM – Revue de MorbiMortalité) de la fac. Il n’est jamais facile de faire une erreur. Encore plus quand on est médecin. Mais je sais que je ne suis pas la seule. Et les échanges entre confrères autour de ce cas m’aideront à avancer, au lieu de me paralyser.
Demain, je commence mon stage de niveau 1 chez le généraliste.
Sur Twitter, j’ai pu me tenir informée des nouvelles recommandations sur la supplémentation en vitamine K chez le nourrissons, ou sur ce que j’aurai à dire aux parents dont les enfants ont des diabolos. J’avais peur d’avoir un savoir trop « encyclopédique » mais grâce à mes nombreuses sources d’information, je suis à la fois à jour de mes connaissances et j’ai déjà une idée des problèmes et des questions que je vais rencontrer. Et puis au pire, si je suis perdue, je pourrai toujours lancer un #DocsTocToc !
Demain, je finis mes études.
Ou presque. En tout cas, je valide mon D.E.S (Diplôme d’Etudes Spécialisées). J’ai reçu un mail de mon DMG pour me donner toutes les infos sur le lieu et les modalités de validation. C’est quand-même plus simple que de devoir courir chercher les infos sur un tableau en liège !
Demain, je deviens remplaçante.
J’habite à la campagne et je ne connais pas vraiment de médecins autour de moi avec qui échanger sur ma pratique. Mais j’ai un groupe de pairs 2.0. Ce qui est chouette, c’est que comme je ne travaille pas le mardi, ça me permet d’y participer quand MOI j’ai le temps.
Demain, j’entre au DMG.
Je deviendrai tutrice à mon tour et je pourrai guider un interne dans son cursus en médecine générale. Mais de la même façon que je n’ai jamais été seule pendant mes études, il ne le sera pas. Il sera, lui aussi, entouré et accompagné par toutes ces facettes de la médecine générale, réelles et virtuelles. Et même mieux que moi, car l’organisation des études médicales évolue grâce à l’apport de chaque étudiant, avec le #Mededfr (voir aussi ici).
.
Evidemment, tout ça d’un seul coup, ça paraîtrait trop beau.
 Mais si demain, c’était pour bientôt… ?
.
.
———
Pour sauter à pieds joints dans l’enseignement 2.0, c’est par ici !
1) Allez lire ce qu’elles ont à en dire, de l’intérieur : Farfadoc à Nantes, Docteur Milie à Paris, Gélule à Lyon !
2) Etudiants, rejoignez le compte Twitter de votre fac !
@DMGParisV (DMG Paris Descartes)
@DMGStrasbourg (DMG Strasbourg)
@DUMGRouen (DMG Rouen)
@DUMGA80 (DMG Amiens)
@CGELAV (Collège de MG de Nantes)
@CLGE_MG (Collège de MG de Lyon)
@cgep7 (Collège de MG de Paris Diderot)
@CEMGLille (Collège de MG de Lille)
3) Jetez un coup d’oeil (et donnez votre avis !) tous les jeudi soirs à 21h pendant le #MedEdFr !
4) Le 2.0, c’est ce que VOUS en ferez !
Advertisements
Cet article, publié dans Médecine, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Deux poings.

  1. Ping : Une page qui s’ouvre | Journal de bord d'une jeune médecin généraliste de Seine-Saint-Denis

  2. Ping : Deux poings. | Jeunes Médecins et M&eacu...

  3. Thomas dit :

    La médecine 2.0 permet d’avoir une formation moins théorique et plus humaine. Dans certains cas, comme vous le soulignez, cela permet de se sentir moins seul. Il faut que cette pratique évolue et se démocratise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s